Mon parcours au tarot

 

Trente-trois ans et quelques mois... C'est la durée depuis laquelle je joue au tarot fréquemment. J'ai donc découvert, en septembre 1983 au Cérébral Club de Marseille, ce jeu qui m'a tout de suite plu. Rapidement, en 1984, le président m'a demandé d'arbitrer les tournois de tarot du club. La même année, et ce jusqu'en 2002, j'ai participé à l'organisation et j'ai arbitré les tournois du Grand Prix de Marseille

Deux ans plus tard, en 1986, le président du comité PACA m'a contacté à son tour afin que je participe à l'arbitrage des tournois. C'est à ce moment-là que je suis devenu arbitre régional. Pendant trois ans, j'ai arbitré les tournois . Et en 1989, j'ai accepté une fonction supplémentaire, celle de secrétaire général du comité qui comptait alors 1200 licenciés et adhérents.

A partir de cette date, j'ai été davantage impliqué dans le monde du tarot. Tout d'abord, en octobre 1989, a commencé l'aventure du Méridional. Le Méridional était l'un des deux journaux quotidiens de Marseille avec Le Provençal. De nos jours, ces deux journaux ont été réunis en un seul et on les connaît sous le titre de La Provence. Lors de cette aventure qui a duré jusqu'en 1992, j'ai organisé et arbitré de nombreux tournois, avec notamment 3 finales comptant plus de 500 joueurs chacune. Certains de ces tournois de tarot (mais aussi de belote-contrée) ont eu lieu dans les Salons d'honneur du Stade Vélodrome de Marseille.

En mai 1993, à la demande du président de la compétition nationale, je suis devenu arbitre national, ainsi qu'un membre très actif de la commission nationale de compétition, notamment en participant à la réforme du code d'arbitrage, à l'harmonisation entre l'arbitre et l'informatique. Ainsi, de 1993 à 1997, j'ai participé à l'arbitrage de quasiment toutes les compétitions nationales : triplettes, quadrettes, équipes, open.

En parallèle, de 1995 à 2000, j'ai pris la responsabilité de la présidence de la ligue 5 du sud-est, avec 17 départements sous ma responsabilité. J'avais en charge la supervision des compétitions de chaque département ainsi que l'organisation et l'arbitrage des finales de ligue.

A partir de 1997 jusqu'en 2000, j'ai arbitré quelques compétitions nationales mais mon arbitrage a surtout été sur des gros tournois « open » qui accompagnaient les compétitions nationales auxquels plusieurs centaines de joueurs par tournoi participaient.

Par deux fois, en 1997 et 1998, le trésorier de la Fédération française de tarot m'a proposé de prendre sa suite et en 1999, le président de la compétition nationale en a fait de même pour son poste. J'ai décliné ces trois propositions, par manque de temps libre, car je ne pouvais pas honorer convenablement ces postes importants au niveau national.

En 2000, pour des raisons personnelles, j'ai du démissionner de toutes mes fonctions d'arbitre national et de président de la ligue mais j'ai continué à organiser et à arbitrer des tournois de tarot à un niveau départemental et local .

Fort de cette expérience d'arbitrage de plus de trente ans, je propose aujourd'hui des séjours en Espagne avec des tournois de tarot et de belote-contrée, jeu auquel je joue également depuis 50 ans environ et pour lequel j'ai également arbitré de nombreux tournois à un niveau local.

 

Rédigé par Jeux et Culture

Publié dans #Tarot

Repost 0